Coup de blues

Trier son dossier PMA. Examens. Inséminations. FIV1. FIV2.

Relire les conclusions des examens effectués. S’étonner. L’adénomyose, on s’en fout ? Et cet éperon utérin, c’est quoi ? Une mauvaise nouvelle certainement.

Ne pas vouloir le voir mais le voir quand même, ce résultat positif à l’issue de la troisième insémination. Trembler. Pleurer. Penser que si cet embryon s’était accroché, nous aurions un bébé de 6 mois.

Classer, empiler. Boucler la pochette rouge « assurance voiture » (penser à racheter des pochettes au lieu de recycler ?) et prendre la mesure de son épaisseur. Soupirer bien fort et ravaler ses larmes.

Aujourd’hui, nous allons à Paris consulter LA gynécologue spécialisée en infertilité. Espérons qu’elle saura nous redonner espoir pour Noël.