Le manque de considération – l’infertilité

Visite annuelle auprès de l’infirmière de santé au travail.

Je lui ai parlé des échecs en PMA, de ma saturation de tout ce parcours de merde. Cinq ans à enchaîner les rendez-vous médicaux, à écarter les cuisses, à me faire ausculter, analyser sous toutes les coutures, pour ? Aucun résultat. Ah si, 10 kg de plus et des règles encore plus douloureuses et abondantes qu’auparavant. Et plusieurs arrêts de travail pour syndrome dépressif.

Elle m’a demandé si nous envisagions l’adoption. Question classique. J’ai répondu qu’on y avait pensé mais que je n’avais pas de forces à mettre dans un nouveau projet, que c’était très intrusif encore, et pour un résultat incertain, une fois de plus.

Elle a conclu notre entrevue en me disant qu’elle sentait que mon corps effectivement n’en pouvait plus mais que c’était moins clair au niveau de ma tête. Et que s’il y avait un petit espoir, je repartirais vite à sa quête. Elle m’a aussi suggéré de me remettre en arrêt parce que je travaille avec des enfants.

J’aime quand on pense à ma place.

16 commentaires sur « Le manque de considération – l’infertilité »

      1. Ha, oui, c’est vrai que ma gynécologue m’avait aussi confirmé que la prise de poids avec même volume de nourriture était possible sous stimulation … Et en plus, pour en rajouter une couche, quand j’essuie un négatif, je suis triste, je ne mange presque pas… Moi, je te le dis, y z’ont TOUT FAUX!

        J'aime

  1. Comme si dans l’état que tu lui décris, tu pouvais avoir envie de te projeter dans un « retour à la quete »…
    Encore une à qui j’aurais envie de hurler, telle Zezette « elle se croit plus maligne que tout l’monde celle là ????? » (le père Noël est un ordure)

    Aimé par 2 personnes

  2. Coucou,

    L’adoption c’est la botte magique que sortent les fertiles quand ils n’ont plus rien d’autres à dire, qu’ils se sentent impuissants et aussi derrière tt ça pour te faire sentir que finalement, c’est toi qui choisis un peu de pas avoir d’enfants (puisqu’il « suffit » d’adopter…LOL)
    Ce n’est juste pas la même chose en fait…(et je dis ça en tant que mère adoptive comblée: je suis très heureuse auj mais il a bien fallu accepter que nous n’aurions pas d’enfants « biologiques »…)
    La société occidentale contemporaine a qd même bcp de mal avec l’impuissance…
    Courage à toi!

    Aimé par 1 personne

    1. D’accord mais c’est aussi avec des discours comme ça qu’on avance même s’il font mal, qu’on fait des deuils car c’est une des possibilités poyr devenir parents aussi. Mais alors il faut avoir retrouvé son énergie pour partir dans les réunions des départements l’agrément puis tout le reste. Sacré parcours aussi la démarche d’adoption selon l’âge, le projet, l’endroit où l’on vit

      Aimé par 1 personne

  3. Elle a du se sentir utile en plus, en balançant ces tristes banalités… Bonjour l’empathie quand toi tu repars avec ça en tête, elle elle s’en fout elle est déjà passée à autre chose sans même y penser…
    Bref, c’est saoulant. Plein de bisous 💜

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s