Le suicide

Le meilleur ami de mon frère s’est suicidé. Je le connaissais un peu. C’était le témoin de mariage de mon frère lorsqu’il a épousé ma belle-sœur. C’était le parrain de leur premier enfant. Nous avions passé une ou deux soirées ensemble, nous étions allés voir des matchs de football. Il avait discuté de course à pied avec mon mari. Il était souriant, sympathique, avenant.

Apprendre son suicide m’a sidérée. Un coup de poignard dans le ventre. J’ai pleuré longuement, silencieusement. J’ai pensé à ce qu’il avait pu ressentir dans les derniers instants, combien il faut avoir perdu absolument tout espoir pour se supprimer, mettre fin à la souffrance. Combien il a pu se sentir seul, sans pouvoir se tourner vers sa famille ou ses amis.

Il avait des enfants. Qu’est-ce qu’on dit à des enfants dont le père s’est suicidé ?